Section PS du pays d'Iroise
twitter facebook rss

Je n’accuse plus, j’agis !

Il y a 120 ans, Émile Zola lançait un J'accuse dont la puissance résonne encore aujourd'hui.

Ce J'accuse était un acte de révolte autant que d'indignation contre l'injustice et fait partie des marqueurs de l'identité de la la gauche.

Mais 120 ans plus tard, ce billet n'est pas écrit pour appeler à la révolte contre une machination judiciaire, pour accuser un tiers, mais pour appeler à la révolte contre nous-même, contre nos hésitations. Et au-delà de la révolte, c'est un appel à l'action.

Il est désormais clair pour tous que la gauche qui s'est jusqu'ici identifiée à la Vème République avec la conquête du pouvoir par François Mitterrand est arrivée au bout de sa logique et que malgré tous les succès et progrès qu'elle a produits, cette gauche là appartient désormais à l'histoire. Mais ses valeurs sont toujours bien vivantes. Mais ses militants sincères sont toujours bien présents. Mais ses espoirs sont toujours bien bouillonnants !

Il est aussi chaque jour plus clair que des périls d'un genre nouveau sont devant nous : rupture climatique, numérisation de la société et des individus, bascule énergétique sont déjà en train de faire émerger de nouvelles injustices et des drames humains : réfugiés, exclus, déclassement, chômage.... Or ces combats là ont besoin d'un nouvelle gauche, fière et forte.

Alors oui, le temps du procès est passé et nous devons maintenant agir ! Comme pour la tribune parue dans Cap Finistère de janvier et que nous relayons ci-dessous, les militants socialistes restés fidèles à leurs valeurs ont déjà repris le chemin de la reconstruction. Et oui, en Bretagne nous avons la chance de pouvoir nous inscrire dans une histoire qui a fait ses preuves.

Le parti socialiste qui se reconstruit est désormais débarrassé de ses opportunistes, de ses politiques qui n'avaient que leurs intérêts carriéristes comme seul moteur politique. Leur départ a laissé enfin la place aux citoyens qui croient en la construction d'une politique de gauche pour un avenir meilleur. Mais il nous sera difficile d'avancer si ces places restent vident, si ceux qui portent nos valeurs et nos idées restent à maugréer au café du commerce ! Osez dire non à l'énarquie qui veut installer un marais politique gouverné par une aristocratie qui n'ose avouer son nom. Osez défendre un avenir qui se construit sur autre chose que la politique monétaire de la BCE ou les exonérations fiscales des grandes fortunes.

Osez agir, osez venir nous rejoindre et ajouter votre voix à nos effort de refondation !

Ph. RIS
Secrétaire de la Section PS du Pays d'Iroise

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Submitted in: Actualité, Canton de Saint Renan |